Accueil > Carnet de notes > Référencement Naturel > Un Gros site ou plusieurs petits sites pour une meilleure visibilité (...)

Référencement Naturel

Un Gros site ou plusieurs petits sites pour une meilleure visibilité ?

Un Gros site ou plusieurs petits sites pour une meilleure visibilité ?

Je rebondis ici sur un article d’Olivier Duffez intitulé « Lutte contre le spam : la stratégie de Google peu convaincante », où notre éminent spécialiste du référencement naturel pousse son coup de gueule. L’aspect le plus polémique reste la question : faut-il avoir plusieurs sites dans la même niche thématique (déconseillé par Google) ou bien avoir un gros sites qui regroupe tout.

Un référencement "éthique" doit suivre les voies impénétrables de Dieux (Google)... Pourtant, le numéro 1 de l’internet ne sanctionne pas forcément les abus. On dit souvent que ceux qui réussissent s’appuient sur un seul site. Pourtant, j’ai beau chercher, je ne trouve pas d’exemple.

Dans le monde l’immobilier et de la finance, les principaux acteurs ont des sites principaux et quantités de sites secondaires. Si ce n’est pas des sites, ce sont des sous-domaines ! Dans le souci de tester cela, je lance un site sur le diagnostic immobilier. avec comme extension un point .info. Première remarque, sans lien vers le site, Google ne l’indexe pas. Ce qui est logique. Pourtant avec certains domaine .com, j’ai déjà remarqué que google n’avait pas besoin de lien pour faire apparaitre le site dans son moteur sans qu’on n’ait rien demandé. Est-ce là, la démonstration de ce que l’on appelle les supers domaines (.com, .net) par rapport à des extensions jugées moins « nobles » ?

Être expert google est un métier difficile... Google nous casse les dents quand il veut. Le référencement naturel devient juste du référencement google.

Note au 15 décembre 2009 : malgré mes efforts, impossible de se faire indexer le site le-diagnostic-immobilier.info, est-ce là la preuve qu’une extension non "prisée" n’est pas indexée toute de suite ?

Note le 15 décembre au soir : le site est enfin indexé, il a fallu le "linker" plus fort que d’habitude, mais j’ai aussi utilisé le "google.fr/addurl" de Google. Pour cet exemple, je déconseille le .info pour une rapidité d’indexation dans Google.

À titre indicatif, un point .com est indexé en maximum 24h chrono !

Conclusion : une difficulté d’indexer le site dans l’annuaire dans le moteur de Google ne veut pas dire que les pages seront mal indexées. A ce niveau, je ne note aucune différence par rapport à un site "normal".

P.-S.

Même Google lui-même se déploit en plein de sous-domaines, qu’il considère comme des sites à part.

Article précédent | referencement naturel
Google Bombing

Article suivant | referencement naturel
Google avant 2012


Commentaires

Dans la même rubrique

Seo Mag : retour vers le futur ?
Seo Mag : retour vers le futur ?
Google Panda et Google Penguin mènent la danse
Les nouvelles extensions arrivent !
Rich Snippets et Spip
Rich Snippets et Spip
Salaire et SEO
Salaire et SEO

Articles les plus populaires

Preparati La Bara : Sample et Mashup
Référencement naturel et densité des mots clefs
Référencement naturel : Spip Vs Wordpress
Référencement naturel : Spip Vs Wordpress
rachat de crédit